Le Hérisson, Erinaceus europaeus

Sans titre-2 copie Sans%20titre-1%20copie

Cette espèce est soumise à réglementation :

International : Convention de Berne : Annexe III

De portée nationale : Mammifères protégés : Article 1

Avec son corps rond et hérissé de piquants, la silhouette du hérisson est bien connue. Cet insectivore de basse et moyenne altitude, long d une trentaine de centimètres, préfère les régions bocagères et boisées aux grandes plaines dépourvues d arbres. Strictement nocturne, il passe la journée dans un nid d herbes sèches et de feuilles, qu il construit dans un buisson, un tas de foin ou de fagots, voire même dans un ancien terrier de lapin.

Il entre en hibernation entre le mois d octobre et les mois de mars-avril ; mais son sommeil est souvent entrecoupé de quelques réveils ; on peut ainsi le voir se promener en plein hiver.

Strictement territorial, le hérisson ne tolère la présence d aucun congénère sur les lieux qu il fréquente. La reproduction se situe entre le mois d avril et le mois d août. Il y a deux portées par an, de quatre à six petits. Les jeunes peuvent rester quelques temps avec la mère et, de ce fait, les portées hivernent souvent dans le même nid qu elle.

Les effectifs de hérissons sont en diminution progressive, en liaison semble-t-il avec les hécatombes de ces animaux sur les routes.

Le hérisson se nourrit d escargots, de limaces, de bourdons et autres insectes, de vers de terre, mais aussi de petits rongeurs, d œufs d oiseaux, de fruits tombés à terre, de champignons. C est aussi un grand amateur de vipères.


 Retour a nos Mammiferes