Le renard roux, Vulpes vulpes

Sans titre-1 copie

Cette espèce n’est pas protégée

Généralités : Le renard roux, ou renard commun, est l espèce de renards la plus répandue. Son pelage est en général roux.

Son principal prédateur est l homme, qui le chassa pour sa fourrure, pour le plaisir et aussi parce que le renard est vecteur de la rage.

Une campagne de vaccination antirabique a rapidement permis d éradiquer la rage d Europe de l Ouest. Le renard était cependant encore chassé au Royaume-Uni, dans les chasses à courre jusqu à la mi-septembre 2004, date à laquelle cette pratique fut interdite.

Description : Le mâle est un peu plus gros que la femelle. La taille varie quelque peu d’un individu à l’autre et selon les régions; le mâle mesure environ 110 cm et pèse environ 6 kg. La femelle quant à elle mesure 5 cm de moins et pèse en moyenne 5,2 kg. Sa queue est touffue et presqu aussi longue que son corps. Il possède 42 dents dures et aiguisées car il a une solide couche d émail qui se renouvelle chaque année de sa vie.

Habitat : Il habite principalement dans des terriers creusés par les blaireaux ou les lapins.

Alimentation : Carnivore, il est très friand de rongeurs et particulièrement de campagnols des champs, mais il se nourrit aussi d’oiseaux, de grenouilles, d’insectes, de petits fruits et de charognes. Son alimentation varie au cours des saisons, l été par exemple, les cerises, les fraises, les baies et les glands feront partie de son menu quotidien. Certains renards et leur portée ont déjà été observé en train de se nourrir de truite de lac pesant de 1,5 à 3 kg qu’ils capturaient en sautant directement de la berge sur un banc de poissons nageant en eaux peu profondes.

Reproduction : Le renard roux atteint sa maturité sexuelle vers l âge d un an. Les mâles et les femelles sont habituellement monogames. La période de reproduction a principalement lieu entre la mi-janvier et la mi-février. La mise bas a lieu de mars à mai. La portée compte d’un à dix renardeaux, la moyenne étant de cinq. Les petits sont aveugles à la naissance et n’ouvrent les yeux qu’à la deuxième semaine.

Empreinte de renard


Le Sanglier, Sus scrofa

Empreinte de sanglier mâle adulte

Cette espèce n’est pas protégée

Description de l espèce : Le Sanglier mâle adulte atteint au maximum 120 à 200 kg en France (contre 250 à 300 kg en Europe Centrale).

La femelle est appelée laie. Les femelles vivent ensemble et ne rencontrent les mâles, solitaires, qu au moment du rut, entre octobre et mars. Les femelles ne dépassent pas 80 à 90 kg. Seuls les mâles peuvent dépasser les 100 kg.

Le Sanglier mesure jusqu à 2 m de long, atteint 80 cm à 1,20 m au garrot, et sa queue mesure 20 cm de long. Le mâle adulte a des canines inférieures plus grandes que celles de la femelle: Les défenses du mâle dépassent 5,5 à 6 cm (contre 2,5 à 3 cm pour celles de la Laie). Elles sont très recherchées comme trophée de chasse.

Le jeune est appelé le Marcassin. Son pelage est rayé de beige sur fond brun, jusque vers 4 à 5 mois (soit un poids de 12 à 15 kg). Il devient ensuite roux, puis brun sombre.

Comportement : Le Sanglier est un animal sédentaire. Seulement 10 % des animaux s éloignent de plus de 15 km de leur lieu de naissance, et environ 5 % à plus de 50-100 km. Les populations occupent de 2 000 à 15 000 hectares, plus ou moins boisés, délimités par des frontières naturelles (fin de boisement, rivières, ou crêtes) ou par des routes.

Les mâles sont solitaires après 18 mois ("sanglier" vient du mot "singulier", qui est seul).

En revanche, les laies se groupent par 2 ou 3 avec leurs petits, sur une zone de 2000 ha.

Le Sanglier se roule dans des marres pour se protéger contre les parasites.

Habitat : Le Sanglier accepte une grande variété de milieux. Il recherche une végétation assez haute pour pouvoir se cacher, comme les garrigues, maquis, landes, marais, et les formations boisées. On le rencontre aussi dans les plaines de céréales faiblement boisées. C est un animal très rustique.

En été, il peut atteindre la limite des derniers alpages de montagne.

Il recherche les endroits chauds, les forêts avec des marres à proximité.

Age et longévité : L âge d un vieux sanglier ne peut être déterminé qu à partir de l usure de ses molaires. Il possède 44 dents (formule dentaire complète).

Au fur et à mesure que le Sanglier avance en âge, les chasseurs parlent successivement de Marcassin, de Bête rousse, de Bête noire, de Ragot, de Tiers-an, de Quartanier, et enfin de vieux Sanglier.

Alimentation : Le Sanglier est omnivore. Il fouille le sol pour dénicher sa nourriture, et consomme notamment:

Ø Des plantes non cultivées (racines, tubercules, rhizomes, champignons, graminées et légumineuses sauvages).

Ø Des plantes cultivées (blé, avoine, maïs, pomme de terre), en particulier les années de mauvaises glandées et faines, où les cultures agricoles peuvent atteindre 70 % de son menu.

Ø Des fruits de forêt (glands, faines, cornouilles....), qui représentent la moitié de son alimentation si glands et faines sont disponibles en quantités suffisantes.

Ø Des petits animaux (petits rongeurs, charognes, petits invertébrés, insectes, cadavres de mammifères).

Un Sanglier de 167 Kg chassé sur la commune de Chens sur Léman par M. Charles Cangiani en 2004.


sanglier 167 kg charles cangiani chens 2004

Sanglier de 167 Kg chassé en 2004 sur la commune de Chens sur Léman au lieu dit de la Croix de la Marianne par M. Charles Cangiani.

Jean-Paul Perez Cédric Perez Bernard Duret Jean-Pierre Requet Jean-Luc Requet Charles Cangiani

Tonio Ferreira Laurent Billod, Joe, Gerard Billod

L’Association de chasse communale, présidée par Gérard Billod, compte une trentaine de membres. La chasse se pratique de la mi-septembre à la mi- janvier. Le gros gibier et le lièvre sont chassés dans le cadre d’un plan de chasse, qui réglemente les prélèvements en fonction de la population existante de gibier. Le territoire de chasse est d’environ 500 hectares avec une réserve de 100 hectares.


 Retour a nos Mammiferes