Soutenons l'AFRAG !

L'association Française des Riverain de l'Aéroport de Genève poursuit son action. 
En savoir plus et soutenir l'AFRAG

Pollution de l'air

Pollution par les particules et mortalité : le lien est remis en évidence par l'InVS

POLLUTION DE L'AIR - Actu-Environnement.com - 09/02/2009
 
Alors qu'une étude de l'Institut national de veille sanitaire confirme que la pollution de l'air par les particules accroît significativement le risque de mortalité, surtout chez les personnes fragilisées, le plan particule se fait toujours attendre.

Une étude * publiée mardi 3 février dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'Institut national de veille sanitaire (InVS) remet en évidence l'existence d'un lien significatif entre le nombre de décès et l'exposition à 3 polluants de l'air : le dioxyde d'azote (NO2), l'ozone (O3) et les particules de diamètre inférieur à 10 microns (PM10). Pour arriver à cette conclusion, l'InVS a lancé en 1997 un Programme de surveillance air et santé (Psas) dans neuf agglomérations (Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse). En 2002, une étude avait déjà montré l'existence d'une association entre la mortalité et les indicateurs de pollution mesurés en France à la fin des années 1990 : NO2, dioxyde de soufre (SO2), O3 et fumées noires. Cependant, l'évolution des niveaux de certains polluants et de la composition chimique de la pollution atmosphérique urbaine, ainsi que la mesure en routine de nouveaux indicateurs de pollution particulaire, ont rendu nécessaire une actualisation de ces résultats pour une période plus récente , explique l'Institut de veille sanitaire dans son bulletin.

Un excès de risque significatif

Cette nouvelle étude, synthèse des rapports publiés en 2006 et 2008, couvre des données recueillies entre 2000 et 2004 (la période de la canicule du 1er au 20 août 2003 ayant été exclue) pour la mortalité et entre 1998 et 2003 pour les hospitalisations. L'étude montre, quel que soit l'âge ou la maladie, que le risque de mortalité augmente quand le niveau de pollution augmente. Les excès de risque relatif combinés associés à une augmentation de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3) des différents indicateurs de pollution PM10, NO2 et O3 sont respectivement de 1,4%, 1,3% et 0,9% , note l'étude.

Le risque de décès toutes causes ou pour causes cardiovasculaires et cardiaque est significativement associé à l'ensemble des indicateurs de pollution étudiés. Pour la mortalité cardiovasculaire et cardiaque, l'augmentation du risque de décès associée à une augmentation des PM10 et du NO2 est jusqu'à deux fois plus élevée que pour la mortalité toutes causes, notamment pour les 65 ans et plus. Les hospitalisations pour causes cardiovasculaires sont aussi significativement associées aux niveaux de NO2 et de PM10 mais pas à l'ozone. Cette étude contribue à l'amélioration des connaissances sur l'impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine, notamment par la prise en compte de la pollution particulaire qui constitue aujourd'hui l'un des composants majeurs de la pollution atmosphérique urbaine, commentent les auteurs de l'étude.

Émises par les installations de combustions industrielles (30%), le chauffage domestique (27%), l'agriculture (30%) et les transports routiers (11%), les particules fines ont des effets sur la santé à cause de leur faible granulométrie qui leur permet de pénétrer profondément dans les poumons. Peuvent également intervenir des produits toxiques comme les métaux ce qui amplifie leurs impacts sanitaires. Les particules agissent principalement sur les appareils respiratoire et cardiovasculaire mais on leur connaît également des effets cutanés et notamment sur les yeux.

Rappelons que la France doit mettre en place un « plan particules » qui sera intégré à la seconde version du Plan National Santé Environnement (PNSE 2). En cours d'élaboration ce plan d'action se veut plus ambitieux que la réglementation européenne en accord avec les conclusions du Grenelle de l'environnement. Il prévoit de réduire de 30% les émissions de PM 2,5 et de 25% les PM 10. Reste qu'il se fait toujours attendre !

C.SEGHIER

* Liens à court terme entre la mortalité et les admissions à l'hôpital et les niveaux de pollution atmosphérique dans neuf villes françaises : Laurence Pascal, Myriam Blanchard, Pascal Fabre, Sophie Larrieu, David Borrelli, Sabine Host, Benoit Chardon,Edouard Chatignoux, Hélène Prouvost, Jean-François Jusot, Vérène Wagner, Christophe Declercq, Sylvia Medina, Agnès Lefranc
Consultez la qualité de l'air dans votre ville

Dossier phosphates

Objet : Le groupe français de l'ASL (Association pour la Sauvegarde du Léman) émet un communiqué de presse à l'occasion de l'annonce de la promulgation du décret le 1er juillet, interdisant les phosphates dans les lessives domestiques destinées au lavage du linge.

Dans un communiqué du 2 avril, le ministère chargé de l'environnement a précisé que cette mesure «permettra de diminuer d'un peu plus de 20% la charge en phosphore à traiter par les stations d'épuration». Communiqué de presse du groupe français de l'ASL.

Rives du Léman

Lu dans Le Messager du 10 mai 2007

"Tout piéton a désormais le droit de fouler une propriété au bord du lac" . " La servitude de marche-pied est étendue aux piétons. C'est un élément important la loi du 30 décembre 2006 sur l'eau et les milieux aquatiques...."

Lu dans Nernier Info

Document à télécharger:
DROITS ET DEVOIRS DES PROPRIETAIRES RIVERAINS ET USAGERS DES BORD DU LAC LEMAN et D'ANNECY