Notre but est de préserver une certaine qualité de vie et de promouvoir un développement raisonnable, à la mesure de ce qui reste, malgré une urbanisation accélérée, un gros village d'un peu plus de 2000 habitants. 
Nos arguments de fond, pour défendre un choix de qualité de vie dans notre commune, se basent d'abord sur un constat paradoxal : d'un côté, nous sommes devenus un village dortoir où il est difficile de se loger, et nous percevons déjà des problèmes de la ville, sans ses avantages...
D'un autre côté, nous avons la chance d'avoir une situation géographique unique, avec un patrimoine naturel remarquable, un espace encore peu pollué. L'espace littoral en partie protégé et les rives relativement peu construites; l'espace agricole est actif, malgré la pression foncière. Il est de notre responsabilité de transmettre cet environnement de qualité à nos jeunes.

Comment ?

  • En défendant l'idée que le développement des infrastructures (école, crèche, transports publics, voirie, aménagements culturels, paysagers et touristiques) doit précéder et non pas suivre la décision de construire.
  • Ensuite, nous pensons que la commune doit favoriser les activités économiques non spéculatives, durables et soucieuses d'un environnement fragile.
  • Enfin, il est indispensable que le développement se fasse dans le cadre d'une vraie politique transfrontalière, c'est-à-dire une politique qui prenne en compte ce que nous avons en commun avec nos voisins, à savoir les opportunités, les problèmes et, surtout, les capacités à trouver des solutions cohérentes.


Quelle est l'approche que l'Association L.A.C utilise pour défendre et promouvoir ses idées?

  • D'abord, nous nous impliquons dans ce qui se passe dans la commune et nous parlons aux gens. Nous les écoutons aussi. Nous nous intéressons aux questions importantes d'intérêt général ou aux grands dossiers qui concernent l'aménagement de la commune comme le P.L.U (Plan Local d'Urbanisme, anciennement P.O.S), l'aménagement de Tougues, la protection des zones naturelles remarquables, les sites archéologiques. Notre méthode consiste à aller chercher l'information en amont, la déchiffrer et la communiquer à la population. S'il le faut, nous intervenons au niveau des élus ou des services de l'Etat pour défendre notre point de vue.
  • Ensuite, nous essayons de documenter les richesses du patrimoine naturel de notre commune pour nos enfants, les nouveaux habitants ou tout simplement pour les amoureux de la nature.
  • Enfin, nous essayons de faire de la pédagogie en organisant des sorties Nature ou des expositions, en faisant connaitre les animations proposées sur ce thème dans les alentours et en écrivant des articles sur des sujets liés à l'environnement.